score

score

score [ skɔr ] n. m.
• 1896; mot angl.
Marque, décompte des points au cours d'un match. Le score est de 3 à 1. Un score sévère. Le score final.
Classement, dans une compétition, un test ( note). Score électoral. Améliorer son score.

score nom masculin (anglais score) Nombre de points ou de buts obtenus par chaque adversaire ou équipe dans une compétition. Résultat, en particulier chiffré, obtenu dans un test psychologique, un classement, une élection, une compétition quelconque.

score
n. m.
d1./d (Anglicisme) Décompte des points au cours d'une partie, d'un match. Syn. marque.
|| Par anal. Score électoral.
d2./d PSYCHO Résultat chiffré d'un test.

⇒SCORE, subst. masc.
A. — SPORTS. Nombre de points obtenus par chaque équipe ou chaque adversaire dans une compétition sportive. Synon. marque. Score à la mi-temps, score final. Le match [de basket-ball] continua avec un acharnement inouï pour se terminer sur un score nul, 21 à 22 (L'Œuvre, 20 janv. 1941).
P. plaisant. Avec un score de six casses en deux braquages, le bêcheur va pas leur faire de cadeaux! (Pt Simonin ill., 1957, p. 44).
B. — P. anal.
1. Résultat, généralement chiffré désignant le vainqueur dans une confrontation (électorale, syndicale, etc.); en partic., résultat de sondages, de tests. Il est probable que le score de ces partis ne sera pas aussi élevé aux prochaines élections qu'en 1968 (Entreprise, 21 mai 1971 ds GILB. 1980).
PSYCHOL. Nombre exprimant le résultat d'un test, d'un sondage. Chaque test a une cotation qui fait que le score maximum est très variable selon le test envisagé (allant de 14 pour le test de raisonnement arithmétique à 67 pour le code) (DELAY, Psychol. méd., 1953, p. 113).
2. Résultat atteint, performance réalisée dans différents domaines. La machine peut faire le calcul quand on lui fournit les scores et c'est là, en somme, extraire une loi générale de données particulières, en accompagnant la loi d'un degré quantitatif de probabilité (RUYER, Cybern., 1954, p. 43).
Prononc.:[]. Étymol. et Hist. 1. 1896 sports (Le Sport universel illustré, 1er mai, 144b ds HÖFLER Anglic.); 2. 1948 p. ext. ici, en psychométrie (P. DANINOS, Le Carnet du bon Dieu, 82, ibid.); 1948 dans des résultats de sondages (C. MARKER, in Esprit, n ° 7, juill., p. 4 ds QUEM. DDL t. 25, s.v. américanophilie). Empr. à l'angl. score dont l'orig. est dans l'a. nord. skor « entaille, encoche, baguette à encoches, ensemble de vingt, vingtaine » comme l'indique la forme de vieil angl. scoru att. tardivement au sens de « vingtaine » (NED). À partir du sens de « entaille, encoche, marque faite pour comptabiliser quelque chose » (notamment un point dans un jeu, empl. att. dep. 1680) le terme a désigné un compte, en partic. le compte des points dans un jeu ou une compétition (att. dep. 1742), l'empl. pour désigner les résultats d'une évaluation chiffrable en psychol. étant att. dep. 1910 (v. NED et NED Suppl.2). Le Comité consultatif du lang. sc. a proposé de remplacer score par cote (Sciences, nov.-déc. 1959, n ° 4, p. 80). Bbg. BONN. 1920, p. 124. — GILBERT (P.). Les Empr. aux vocab. des sports. Fr. Monde. 1975, n ° 110, pp. 48-49; n ° 111, pp. 53-54. — HUMBLEY t. 2 1974, p. 698. — QUEM. DDL t. 28.

score [skɔʀ] n. m.
ÉTYM. 1896, in Höfler; mot angl., « décompte ».
Anglicisme.
1 Marque, décompte des points au cours d'un match, d'une partie; résultat indiqué par la marque. Marque. || « Le “score” est 2 buts à un » (l'Auto, 25 janv. 1901, in Petiot). || Le score final.Ce résultat pour chacun des concurrents. || Un score sévère.
Loc. Jouer le score, jouer au score : jouer en fonction du résultat, de la marque (en dosant ses efforts).
2 (1964, l'Express, in Höfler). Résultat chiffré (obtenu par un candidat) lors d'une élection, d'une compétition. || Score électoral. || Un score respectable. || Améliorer son score. || « Son “score” aux dernières élections professionnelles à Paris… » (le Nouvel Obs., 9 juil. 1973, p. 27).
3 (1968). Nombre exprimant le résultat d'un test, d'un sondage (Syn. franç. : note).
4 (1969). Résultat atteint, performances réalisées (dans les domaines économique, technique…).
HOM. Scaure.

Encyclopédie Universelle. 2012.


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»